blog.logout.fr Il est (vraiment) temps de faire une pause…

31Août/081

Des projets en veux-tu, en voilà !

Ouep, je sais, ça fait presque trois semaines que je n'ai rien posté, mais j'ai eu un peu autre chose à faire dernièrement. Déjà, j'ai pris trois semaines de congés en ce mois d'août. Trois semaines plus ou moins gâchées car je n'ai eu l'occasion de partir nulle part (la faute à personne avec qui partir, enfin du moins, personne qui voulait partir avec moi). Mais trois semaines pendant lesquelles j'ai quand même eu pléthore de temps pour me pencher sur mon projet de jeu-vidéo basé sur Portal. C'est déjà ça.

La bonne nouvelle, c'est que les trois semaines ont été suffisantes pour finir la totalité du truc. Et le jeu, et le site web qui va avec. Pour vous donner un ordre d'idée, il ne reste que 4 records de base à faire sur les 48 disponibles, ainsi que quelques reflets à corriger dans les niveaux. Disons que c'est insignifiant, mais que ça reste à finir. Et ça tombe bien, car il reste aussi le trailer (vidéo promotionnelle) à préparer. Normalement c'est le Capitaine Mousse qui s'en charge, mais il a des problèmes de disponibilité dernièrement, alors il faut que je réfléchisse.

Sinon, comme je suis un peu taré, et que je n'ai déjà pas le temps de finir ce projet, je m'en suis lancé un deuxième avec Marc. Notre but est de faire une petite aventure non-linéaire de 3 ou 4 niveaux très soignés et très grands. Ce projet-ci avance bien, et avec un level-designer aussi talentueux que Marc avec moi, ça ne peut qu'aboutir à quelque chose de super. Espérons juste qu'on arrive tous les deux à tenir nos engagements. Vous voulez le nom du projet ? Il n'y en a pas encore, mais le nom de code est Spooky Mapping Project.

Enfin, je viens de voir un court métrage pas mal à l'instant, via Koreus. Il est un peu longuet et un peu mou, mais le dilemme et la conclusion valent bien cette attente =)

9Août/085

Top 25

Récemment, alors que je passais en revue avec un ami la liste des films qui nous ont le plus marqué durant ces dernières années, je me suis rendu compte que je n'arrivais absolument pas à départager la plupart d'entre eux dans le but de savoir quels étaient mes films préférés.

Complètement incapable de faire un choix, j'ai alors programmé un mini-outil permettant de prendre une liste de choix en entrée et de nous les faire comparer deux à deux de façon totalement exhaustive. A la fin, on récupère la même liste, avec un nombre de points pour chaque choix. Logiquement, les choix qui ont le plus de points sont ceux qu'on a préférés. Le résultat :

1 — Star Wars (l'hexalogie)
2 — Retour vers le futur (la trilogie)
3 — Pirates des Caraïbes (la trilogie)
4 — Le Seigneur des Anneaux (la trilogie)
5 — Indiana Jones (la tétralogie)
6 — Die Hard (la tétralogie)
7 — Terminator (la trilogie)
8 — La Ligne Verte
9 — Astérix et Obélix: Mission Cléopatre
10 — American History X
11 — Incassable
12 — Harry Potter (la future octologie)
13 — Bienvenue Chez les Ch'tis
14 — Fight Club
15 — 99F
16 — Forrest Gump
17 — 300
18 — Alien (la tétralogie)
19 — Les Visiteurs
20 — Jurassic Park (la trilogie)
21 — Le Diner de Cons
22 — La chute du faucon noir
23 — Lord of War
24 — Waterworld
25 — Sphere

Je crois que tout est dit, mais je suis pratiquement sûr d'en avoir oublié.

5Août/082

Périphériques USB sous Unix (suite)

Il y a quelques temps, je parlais d'un problème de mount de disques USB sous Linux. Vous m'avez alors conseillé (en commentaire) ceci :

  • Tu peux essayer de mounter tes disques en utilisant leur label. Sur les kernels linux récents (avec udev quoi) tu peux y accéder via /dev/disk/by-label.
  • Tu peux instaurer des règles de nommage pour certains périphériques. Il y a une page de la documentation Ubuntu a ce sujet : http://doc.ubuntu-fr.org/udev
  • Sinon, il y a HAL qui est bien pour pas ce prendre la tête avec tout ça.
  • Auto-mount devrait faire l'affaire, en effet.

Et bien c'est knarf qui avait raison. Pas pour l'histoire du label mais pour celle de udev. Il faut effectivement faire des règles udev pour créer des "fake mount points" plus faciles à gérer. La solution d'utiliser les labels ou les UUID ne fonctionne pas, car les disques USB ne sont pas disponibles au boot, je n'ai rien compris à HALd et Auto-mount ne correspondait pas à ce que je voulais.

En réalité, je me suis aidé d'un post que j'ai trouvé sur les forums de linuxquestions.org.

When a removable USB device is plugged in/out of a Linux box, there's no telling if Linux will assign that piece of hardware the same ID (ie. /dev/sdc1) each time. This of course wreaks havoc when trying to write an rsync backup script that starts by mounting the removable drive. Here's how to ensure that multiple *identical* removable hdd's can all get mounted and used.

  1. Create or edit the following new file :

    nano /etc/udev/rules.d/10-local.rules

    Code:

    ## gk - Persistent name for removable USB hdd's used for backup
    BUS=="usb", KERNEL=="sd?1", SYSFS{manufacturer}=="Prolific Technology Inc.", NAME="%k", SYMLINK+="usbhdd1"

    Note that the SYSFS{manufacturer} data comes from this command (while the drive is connected but not mounted on the server) :

    udevinfo -a -p $(udevinfo -q path -n /dev/sdc)

  2. Once the rule is created, disconnect, then reconnect the removable device so udev re-reads it's ruleset. Now there should be a new symlink, /dev/usbhdd%n, that points to the actual device file, in this case, /dev/sdc1.
  3. Modify /etc/fstab so you can mount /dev/usbhdd1 at /media/usbhdd:
  4. nano /etc/fstab and add the following:

    /dev/usbhdd1 /media/usbhdd ext3 rw,user,noauto 0 0

Une fois ceci fait, on doit obtenir un alias de mount point nommé /dev/usbhdd1 et qui pointera toujours vers le bon disque, en fonction de ses informations. Il y a plein d'informations disponibles avec la commande udevinfo. Personnellement, j'ai ajouté le numéro de série du disque à la règle udev, comme ça, je suis sûr que c'est le bon.

En conclusion, merci tout le monde, et à bientôt pour de nouvelles aventures.

Remplis sous: Geeker 2 Commentaires
24Juil/083

La drogue, c’est mal

Remplis sous: Vidéos 3 Commentaires
19Juil/087

Petit guide de survie aux racailles

Tout à l'heure, je lisais ce court article de Bernardo Guy sur les blogs de NoFrag, ainsi que la vidéo suivante qui se trouve dans les commentaires :

Et après lecture et visionnage, je me suis moi-même demandé ce que je ferais si j'étais confronté à la même situation...? Le mec de la vidéo déclare qu'il pensait qu'il ne réagirait pas et qu'il se laisserait faire comme une merde, parce qu'il n'aurait pas assez de couilles pour leur tenir tête. Et au final, il leur a tenu tête et s'en est sorti, juste avec quelques coups.

Personnellement, je pense que je serais comme lui. Je pense que je pourrais me faire buter juste pour une connerie, simplement parce que je suis un grand nerveux qui part au quart de tour. Qu'on se le dise, je ne suis pas une tafiole, mais j'ai quand même une carrure d'asperge. Et pourtant, je pense qu'avec mon impulsivité et ma susceptibilité, je préfèrerais crever en en emportant autant que possible avec moi, que me laisser faire.

Une fois, un mec complètement bourré m'a alpagué alors que j'étais stationné en voiture de nuit. Je hais les mecs qui s'approchent de ma voiture, de nuit, en zigzagant. Alors j'ai directement fermé les portières à clef (vive la centralisation) et j'ai ouvert ma vitre un tout petit peu, genre 2 ou 3 cm, pour pas qu'il puisse foutre ses bras à l'intérieur. Le mec m'a demandé une clope, l'excuse fatidique des mecs qui veulent emmerder d'autres mecs pour le plaisir.

Ni moi ni mon pote n'avions de clope, alors on lui a simplement dit... et je ne sais pas ce qui se passe dans la tête de ces mecs là, mais pour eux, tout le monde se doit d'être fumeur. Si tu n'es pas fumeur, tu commets en quelque sorte un manque de respect à leur égard. Le mec s'est énervé, a commencé à donner des coups sur la carrosserie, et là je dois dire qu'il m'a vraiment énervé. Et pendant une fraction de seconde, j'étais tellement hors de moi que j'ai eu envie de l'écraser. J'ai reculé en essayant de le viser, et finalement, je me suis repris et je me suis barré.

Maintenant, sachant que je réagis comme ça uniquement parce qu'un connard met des coups dans ma voiture, imaginons comment je régirais si quelqu'un s'en prenait physiquement à moi. C'est pour ça que, généralement, quand je sais que je vais devoir sortir tard à pied, je m'arrange pour ne rien prendre sur moi. Je n'habite pas Bagdad, mais mieux vaut prévenir que guérir. Ils peuvent prendre ce qu'ils veulent, généralement j'ai juste mon téléphone (éteint) et de la monnaie sur moi.

Mais la question reste entière, et je ne sais pas du tout comment je réagirais dans une telle situation. Je reste persuadé que les affronter reste la meilleure solution, car c'est en se laissant sans arrêt faire qu'on leur fait croire qu'ils ont une quelconque supériorité. Le problème c'est que, généralement, la supériorité ils l'ont. Pas en terme d'intelligence, ça c'est clair, mais numériquement, c'est incontestable.