blog.logout.fr Il est (vraiment) temps de faire une pause…

10Déc/073

Call of Duty 4 ou la fausse joie

Après mon test de Crysis, j'avais le choix. Soit faire une critique exhaustive et super longue de Super Mario Galaxy (qui est excellent), soit faire une critique simple et vite expédiée de Call of Duty 4: Modern Warfare (qui est mauvais). Vu le peu d'énergie et de courage dont je dispose en ce moment, vous vous doutez que mon choix n'a pas été bien long à faire.

Pour tout vous dire, je n'ai même pas envie de faire une critique complexe de Call of Duty 4, car il n'en vaut vraiment pas la peine. Tous les magazines (online et papier) indépendants (donc en gros 3 dans le monde) n'avaient pas encensé ce jeu, mais curieusement, ne l'avaient pas non plus descendu comme, par exemple, Call of Duty 3 (qui était vraiment en dessous de tout). La plupart des tests se résumait à "c'est pas le jeu du siècle, c'est un peu lassant mais c'est pas mal quand même." Ouais, c'est Call of Duty quoi (je suis vraiment un enfoiré).

Allez, sans plus tarder, voici ce que j'en pense, on commence par les points forts :

  • C'est beau, sans être pour autant transcendant. Après avoir joué à Crysis en medium, et bien même en high, Call of Duty 4 pique un peu les yeux.
  • C'est très fluide sur ma configuration modeste, contrairement à Crysis donc.
  • C'est bien rythmé, les mini-scénarios se croisent, on passe du fantassin, au sniper, au bombardier sans transition, et ça dynamise beaucoup le gameplay.

Le premier niveau est joliment fait...

Et voilà, c'est tout.
Maintenant, place à ma partie préférée, les points négatifs (mouHAhaAha) :

  • Objectifs de mission moisis, irréalistes et/ou paradoxaux (rayez la mention inutile) : On nous demande par exemple de rester à couvert pendant qu'un hélicoptère balaye la zone avec un projecteur. Le problème c'est que si on reste tranquillement à couvert et bien... il se passe strictement rien. Jusqu'à ce qu'on décide finalement de foncer dans le tas sous les balles du mitrailleur de l'hélicoptère, et là, la mission reprend.
  • Les ennemis réapparaissent à l'infini. Tout le temps qu'on ne bouge pas, il ne se passe rien d'autre que des vagues successives d'ennemis, encore et encore et encore... Vous aurez beau avoir tué pour la 7ème fois consécutive cet enfoiré de terroristé planqué sur le balcon, un autre prendra invariablement sa place quelques secondes plus tard. Le plus étonnant étant encore de se demander comment cacher des dizaines de terroristes armés sur un balcon de 3m² ?
  • Tous les évènements sont scriptés à outrance. Il n'y a strictement aucune liberté d'action. On peut rester immobile et debout pendant 2h en pleine guerre mondiale... Du moment qu'on a fini de nettoyer la zone, si on n'avance pas, il ne se passe strictement rien. C'est comme si la guerre alentour s'était éteinte, plus de bruit de bataille, plus rien. Par contre, si vous faites 2 mètres en avant, l'enfer se déchaîne et des mecs sortent de partout...
  • Le réalisme est plus que discutable. De l'hélicoptère aveugle qui survole un champ de bataille déchaîné sans remarquer votre escouade, à notre résistance naturelle à un million de balles du moment qu'elles sont espacées de plus de 20 secondes en passant par le transport de 500 munitions sur soi, on se demande un peu de qui ils se fichent avec leur "réalisme époustouflant". Les armes ne rattrapent d'ailleurs pas du tout le coup puisqu'elles n'ont aucun feeling, aucun recul et ne font presque aucun bruit. A croire qu'elles sont toutes sur silencieux.

Ce jeu est une simulation militaire (lol)

  • La difficulté est dosée n'importe comment. Les passages ultra-faciles (pour ne pas dire chiants) précédent des passages ultra-complexes, voire totalement impossibles (pour ne pas dire chiants, donc) à cause du scripting mal fait et des respawns infinis des ennemis. Pour ma part, je joue au niveau de difficulté le plus élevé, et j'alterne les passages de 30 min sans me prendre une seule balle à ceux de 10 minutes pendant lesquelles je meurs une fois toutes les 10 secondes.
  • Vos co-équipiers sont complètement mongols (je tire, je tire, mais je tue jamais personne) et (heureusement) invincibles. J'imagine assez mal à quel point ça serait frustrant s'il fallait protéger les mecs qu'on doit extraire du champ de bataille, vu leur propension à se mettre complètement à découvert et à tirer dans le vide... Ils ne sont d'ailleurs souvent d'aucune aide et ne se soucient pas du tout de vous. Personne ne vous attendra si vous avez besoin de reprendre votre souffle (votre vie donc) et à contrario, personne ne vous suivra si vous vous écartez un peu des chemins pré-établis.
  • Et enfin, petit détail, les couvertures contre les grenades ne marchent pas toujours très bien... Je me suis fait tuer je ne sais combien de fois à travers des murs ou des containeurs en métal de 3 mètres d'épaisseur sans comprendre ce qui m'arrivait. Je mets aussi une mention spéciale sur l'action "ramasser et renvoyer la grenade" qui est mappée sur la même touche que "envoyer une grenade". Veillez donc à placer votre viseur au poil de cul prêt sur la grenade par terre au risque d'en envoyer une deuxième à vos pieds (rigolez pas, ca m'arrive 2 fois sur 3).

Voilà, je crois que le verdict s'impose de lui même non ? Même si Call of Duty 4 est bien au dessus de Call of Duty 3 (selon moi) il reste avant tout un jeu pour joueurs console de base (vous savez, ceux qui ont besoin de 20 secondes à découvert pour aligner leur viseur sur l'ennemi avec leur pad). Comme toujours, la mise en scène est époustouflante, les graphismes sont à la hauteur de leur génération, et pourtant, j'ai beau m'accrocher, je m'ennuie ferme. Il n'y a aucun challenge, et quand challenge il y a, la difficulté est tellement mal dosée que ça en devient frustrant (et je fini toujours par quitter le jeu par dépit).

Est-ce qu'on peut mourir dans Call of Duty 4 ?

Je sais que la critique est facile, mais c'est mon point de vue après avoir joué à ce jeu. Pour moi, Call of Duty 4: Modern Warfare ne vaut pas plus que 6/10, désolé. C'est un bon divertissement, mais pas le jeu du siècle (ni même de l'année).

7Déc/072

Wii have pensé à tout

Nintendo WiiUn petit billet inutile donc indispensable : cela fait quelques semaines que je me posais la question de temps à autre et je viens apparemment de trouver la réponse à cette grande question existentielle : Comment est-ce que ma Nintendo Wii se demmerde pour arriver à recevoir des messages de Nintendo Europe alors qu'elle n'est même plus connectée à Internet ?

C'est vrai quoi, au premier abord ça surprend.. elle se met à clignoter comme quoi il y a des messages en attente, et en allumant, vous découvrez que Nintendo vous écrit pour vous dire que des protections en caoutchouc pour les wiimotes sont disponibles gratuitement sur leur site Internet. On se demande un peu par quel moyen est-ce qu'ils s'y prennent. Au début je m'étais donc dit, "peut-être qu'ils savaient à l'avance qu'ils allaient offrir des protections et que le message était en «veille» dans la console depuis la dernière fois que je me suis connecté".

Mais en fait non, d'après Wikipedia et GenerationWii, les mises à jour les plus importantes et les messages de Nintendo seraient stockés directement sur les DVDs des jeux qu'on achète. Ainsi, même les gens qui n'ont pas Internet ou le Wi-Fi peuvent mettre à jour leur console.

Hé, il fallait y penser...
Ils sont forts ces japonais quand même.

4Déc/070

Test de Crysis, le vrai-faux hit

Je viens de finir le jeu Crysis à l'instant même, il n'y a même pas 5min, et je ne peux pas m'empêcher de venir crier mon désaroi sur mon blog. Bon sang c'que c'était bien ! Mais bon sang c'que c'était court ! Attention, les vidéos dans ce billet révèlent des parties de Crysis, donc à vos risques et périls.

Crysis on peut le résumer en 3 phases :

  • La première, en mode "jeu totalement libre" copie crachée du gameplay de Far Cry à sa sortie. On tue les ennemis si on veut et de la façon qu'on le veut, et on se rend aux objectifs plus ou moins de la façon que l'on veut par l'intinéraire qui nous chante. J'ai passé des heures planqué dans des buissons à dézinguer du corréen au sniper avec silencieux sans jamais me faire prendre. Vraiment bon quoi.
  • La deuxième phase, c'est la même chose, mais on vous empêche désormais totalement d'être libre et de jouer comme bon vous semble. Le jeu devient hyper bourrin (en témoigne cette gatling portable avec chargeur de 500 munitions digne d'un Serious Sam mais pas d'un Crysis) et linéaire et on fini même par ne plus tuer les ennemis et juste courrir aux objectifs tellement c'est rasoir d'être submergé par le nombre sans avoir le temps de penser à une stratégie d'attaque.
  • Et enfin la troisième, concentré de grand n'importe n'awake, du pilotage de vaisseau moisi et lent au shoot'em up en tank en passant par des séquences de rail-gun avec une mitrailleuse montée sur un 4x4, on n'a absolument plus aucune liberté d'action. Les niveaux s'enchaînent à la vitesse de l'éclair, et on n'a même plus le temps de faire une pause pour visiter et/ou regarder le paysage.

Ce qui est étonnant dans tout ça c'est que, même si le jeu est franchement LA nouvelle référence en matière de photoréalisme et de détails, il n'en reste pas moins de plus en plus baclé au fur et à mesure qu'on avance, et toujours selon ces trois phases.

  • La première phase est super détaillée, le gameplay est poussé à fond, tout marche comme sur des roulettes. On peut aborder les situations de différentes manières, tout s'enchaîne toujours parfaitement. L'histoire se déroule ni trop vite, ni trop lentement. On est vraiment impressionné par la claque au niveau du réalisme de la mise en scène vis-à-vis de l'histoire.
  • Puis viens la deuxième, où on passe le plus clair de son temps à se faire tuer encore et encore et donc à recharger sans arrêt ses sauvegardes. Le gameplay devient linéaire et les objectifs parfois discutables niveau interêt. L'histoire s'emballe et on l'impression que tout va trop vite et qu'on passe à côté de points cruciaux du scénario...
  • Et enfin la dernière, où le jeu devient maculé de bugs et d'objectifs tellements obscurs qu'on n'y comprend plus rien.. spéciale dédicace au niveau du boss de fin que j'ai dû recommencer du tout début après avoir compris que la seule arme qui pouvait tuer le boss était bugguée et ne marchait même plus... dédicace également aux bugs de dialogues qui font qu'on entend parfois les ennemis mourir 5 minutes après les avoir tués.

Ces trois phases représentent environ chacune un tiers du jeu, mais autant vous dire tout de suite qu'on passe 50% de notre temps sur la première, 35% sur la seconde et seulement 15% sur la dernière. Ca sent le jeu rushé à mort, de la même façon que Far Cry l'était au fur et à mesure qu'on se dirigeait vers la fin. J'ai, à de nombreuses reprises, été obligé de sortir du jeu et d'aller chercher des infos sur Internet pour comprendre que certaines parties étaient bugguées et qu'il fallait bien souvent recommencer le niveau du début. Et je ne parle même pas du fait que de mon côté, les sauvegardes ne fonctionnent qu'une fois sur 3 et que je me retrouve bien souvent complètement blasé à recharger des saves d'il y a une demi-heure alors que je sauvegarde régulièrement toutes les 5 minutes.

Le jeu en lui même reste bien, mais les mécanismes du gameplay sont vraiment trop peu exploités. Là où la plupart des autres jeux nous bassinent pendant des heures avec des concepts identiques, Crysis met en scène des tonnes de gameplay et de stratégies différents (infiltration, combat contre quelques ennemis surpuissants, séquences épiques, assauts de blindés, voyage en apeusanteur, etc.) mais il ne les utilise qu'une fois ou deux chacun pendant quelques temps, et les oublie complètement alors qu'on en redemanderait volontier ! (bon OK, pas du voyage en apeusanteur, c'était franchement long, chiant, gerbant et sans interêt à la fois)

Mention spéciale à la fin, totalement merdique, qui laisse présager un Crysis 2 dans un futur plus ou moins proche. Je hais les jeux pour lesquels on se casse le cul à battre un boss de fin ultra hargneux pendant des heures pour obtenir 2 minutes 30 de cinématique sans interêt et sans aucune révélation sur l'histoire suivi d'un générique de fin ennuyeux et sans surprise. C'est vraiment frustrant et on quitte le jeu avec une impression de s'être fait avoir.

En conclusion mon verdict est sans appel, Crysis est une copie conforme de Far Cry. Il faut profiter à fond du début du jeu, parce que plus on avance, plus il devient lassant. Est-ce que ça en fait un mauvais jeu pour autant ? Clairement non, ce jeu est une tuerie, au dessus de tout ce qui se fait en matière de gameplay, de liberté d'action et de graphismes actuellement. Mais quand même, j'aurais espéré mieux. Allez... 8/10 parce que je suis gentil et qu'il reste largement au dessus de la concurence.
On se quitte sur un trailer du jeu, pour donner envie.

25Nov/073

How Well Do You Know Your World ?

Êtes-vous doué en Géographie ? Ce petit test vous permettra de le savoir en vous demandant de placer des villes et lieux connus sur un planisphère. Il y a 12 niveaux et il faut obtenir un minimum de points à chaque niveau pour continuer. Autant vous prévenir tout de suite, s'il est facile de situer Paris ou New York, situer les Sears Towers ou une grande bataille d'une guerre quelconque commence à être plus chaud.

How Well Do You Know You World ?

Là ça coince encore plus, c'est que vous êtes chronométrés pendant que vous répondez, même entre les questions, alors ne vous attardez pas à lire les petits commentaires sur vos réponses, et cliquez sur 'next' le plus vite possible. Pour ma part, je suis coincé au niveau 10, "Placez des capitales (niveau difficile)".

Bon courage !
How Well Do You Know You World ?

23Nov/074

Vous et les balises HTML

Combien de balises HTML pouvez-vous citer en 5 minutes ?
Essayez de ne pas tricher (ne regardez pas un code que vous avez sous la main par exemple). Faites le test et revenez voir ici pour comparer.

61
Mine de rien ce n'est pas évident, j'ai réussi à sortir des balises exotiques comme ABBR, ADDRESS, DD, DEL, DL, DT, EM mais pas les vulgaires META, SMALL, STRIKE, TEXTAREA ou même TITLE.

Remplis sous: Geeker, Jeux 4 Commentaires