blog.logout.fr Il est (vraiment) temps de faire une pause…

3Mai/0811

Justice : un clip violent et provocateur

Stress, le dernier clip de Justice, groupe phare de l'électro française, risque de faire beaucoup parler de lui... Réalisé par Romain Gavras, fils du cinéaste Costa-Gavras et co-fondateur du collectif artistique Kourtrajmé, il suit un groupe de jeunes cassant tout sur son passage dans Paris. Un clip très réaliste et oppressant. Le gang, dont tous les membres portent un blouson noir arborant le logo de Justice, agresse les passants, tabasse des policiers, vole une voiture, avant de la détruire et de s'en prendre au caméraman qui le suit. Stress est disponible sur Internet depuis quelques jours et devrait être proposé prochainement par les différentes chaînes de télévision. Joint par nos soins, le CSA nous a confié ne pas encore s'être prononcé. Nous vous proposons de découvrir le clip. A vous de juger. Attention, certaines images peuvent choquer.


Pour ma part, cela fait plusieurs mois que j'écoute l'album † (Cross) de Justice en boucle, et je dois dire que le clip m'a également un peu surpris. Quand on voit les clips de D.A.N.C.E et DVNO, ce n'est pas exactement ce à quoi je m'attendais pour Stress. Je n'ai pas non plus compris quel message ils essayaient de faire passer. Certains disent une caricature de la société, des médias, etc. Mais moi je ne vois que de la violence gratuite pas du tout en rapport avec la musique et l'esprit du groupe.

Enfin bon, tous les goûts sont dans la nature, et si leur but était de faire en sorte que les avis soient partagés, je crois qu'ils ont réussi :

9Fév/082

Cloverfield, le grand mélange

Je reviens à l'instant du cinéma. Je suis allé voir Cloverfield, le fameux film produit par J.J. Abrams (le créateur de la série LOST) dont les trailers et informations ont été tenus le plus secret possible jusqu'à la sortie du film. En y allant, je ne connaissais rien du film, sauf ce que j'avais vu des trailers (donc rien), et je dois dire que je m'attendais à ce que j'ai vu.

Vous connaissez Godzilla ? Le remake américain (de 1998) des films japonais, dans lequel un dinosaure géant attaque New York. Vous connaissez le Projet Blair Witch ? Le film de 1999 entièrement filmé à la main et présenté tel quel (le film le plus rentable de l'histoire du cinéma, $35 000 de budget et $150 millions récoltés). Et vous connaissez Half-Life ? Le jeu-vidéo FPS le plus vendu de l'histoire sur PC. Et ben voilà... vous prenez ces trois là, vous les mélangez, et ça fait Cloverfield.

CloverfieldCloverfieldCloverfieldCloverfield

Recette : Vous prenez à Godzilla son ambiance de nuit oppressante et Manhattan. Puis vous prenez l'action entièrement filmée à la caméra à main de Blair Witch. Et vous ajoutez le héros inconnu et la narration passive de Half-Life et vous obtenez le bon dosage. Un film de monstre oppressant, filmé comme un documentaire par des inconnus qui ne savent absolument pas ce qui est train de se passer et qui essayent juste de sauver leur peau au milieu d'un gros foutoir. C'est comme un documentaire qui aurait été tourné pendant les évènements du film Godzilla.

C'est à la fois étrange et intéressant. Les plans sont très rapides, tout n'est pas filmé, la caméra tremble, tombe, se salit, se coupe... On ne voit jamais le monstre en entier dû au fait qu'il ne tient pas à l'écran avec le peu de recul qu'ont les gens qui fuient, tout est furtif et rien n'est expliqué. A vous de faire vos propres conclusions sur ce qui se passe, vous n'êtes qu'un spectateur des évènements, complètement dépassé par ce qui se passe.

CloverfieldCloverfieldCloverfieldCloverfield

En tout cas, moi je dis pari réussi. Le mystère entourant le film était justifié au regard du peu de choses qui s'y passent (ce n'est pas un point négatif) mais il reste tout de même un peu court (environ 1h30). Cloverfield fait ressentir de la peur, de la joie et de l'excitement. La façon dont il est filmé nous rapproche considérablement de l'action et des acteurs. On voit et entend ce qu'ils voient et entendent et on se sent intégré à leur groupe, comme si c'était nous qui filmions. Le film n'a pas non plus d'acteur connu volant la vedette, tout le monde est traité de façon égale. Donc ouais, pari réussi. Ce n'est peut-être pas le film de l'année, mais j'ai été agréablement surpris et entraîné par le petit groupe de survivants. 7/10.

2Fév/085

L’échiquier géant

Tout a commencé en décembre, quand Vivendi a amicalement mangé Activision Blizzard [lien] pour devenir le plus gros éditeur de jeux-vidéo au monde (pas difficile, ils ne sont de toute façon plus que deux avec Electronic Arts).
Puis, ce fut au tour de TPS d'être racheté par Canal Satellite [lien] en vue de devenir CanalSat le seul acteur du marché (et donc d'être en position monopolistique).
Suivront le rachat de MySQL AB par Sun ($1 milliard) [lien], puis celui de BEA par Oracle ($8.5 milliards) [lien], puis une nouvelle tentative de rachat de la Societe Générale par la BNP Paribas [lien], sans parler des projets de rachat de Alice par Numericable [lien] (qui avait déjà mangé UPS et Noos), de Neuf Cegetel [lien] et Débitel [lien] par SFR, et maintenant de Microsoft qui aimerait bien racheter Yahoo! pour $44 milliards [lien]...

Jeu d'échecs

Alors bon... je ne suis pas économiste ni spécialiste de la bourse, mais il me semble évident que quelque chose se prépare. Je ne sais pas exactement ce qui se passe en ce moment, mais les grosses entreprises du monde bougent leurs pions à une vitesse impressionante. Je n'ai personnellement jamais vu autant de rachats de sociétés aussi énormes en si peu de temps. La formation de conglomérats aussi lourds et puissants ne présage, pour moi, rien de bon pour l'avenir.

11Jan/083

Da Vinci Buzz

The Da Vinci CodeA l'époque du buzz autour du roman de Dan Brown, le Da Vinci Code, je n'avais vraiment pas eu envie de m'embarquer dans toute cette folie commerciale. Quand le film est sorti, je ne suis pas non plus allé le voir, le sujet ne me disait décidément trop rien pour que je m'y intéresse... moi et la religion hein...
Et puis hier, j'ai terminé le lire le roman et j'ai enchaîné immédiatemment sur le film. Alors bon, je sais pertinemment que c'est un peu inutile de parler de ça alors que tout est sorti dans le commerce il y a des mois et que le buzz est passé, mais oh, ... je suis encore sur mon blog jusqu'à preuve du contraire.

Contrairement à Forteresse Digitale et Deception Point (les deux autres romans de Dan Brown que j'ai lus), le Da Vinci Code n'est pas si extraordinaire que tout le monde semblait le dire. J'ai trouvé l'histoire très intéressante, et le complot mondial de l'Église bien amené, toutefois, Deception Point reste pour moi le meilleur roman de Dan Brown pour le moment. Quand au film, j'ai été agréablement surpris de constater que les deux premiers tiers du film sont très fidèles au livre (même si un peu édulcorés) et désagréablement surpris de constater que le dernier tiers est un concentré de grand n'importe quoi, qui ne le respecte plus du tout (ou presque).

Ca reste un bon film, mais pas à la hauteur de tout ce qu'on a pu en dire il y a quelques mois. Cela dit, je dois avouer que contrairement au dernier Harry Potter, c'est une adaptation assez fidèle et réussie du bouquin. Tout ceux qui, comme moi ne s'étaient pas sentis attirés par cette histoire, je vous la conseille, mais à la lecture.

28Déc/075

Je suis une légende

Hier, je suis allé voir Je suis une légende au cinéma. Le dernier film avec Will Smith. Je n'ai pas trop le temps en ce moment d'écrire des romans, alors je vais juste vous dire : "allez le voir". C'est juste terrible, à des années lumières des super-productions américaines "de base". Pas d'effets spéciaux à outrance, pas de scénario compliqué ou chiant, pas de dizaines d'acteurs à intégrer, pas de happy-end à la con, rien de tout ça. A la place : du réalisme, de l'angoissant, de la solitude et un film surprenant et intrigant à la clef.

Si vous me lisez depuis un petit moment, vous savez sûrement ce que je pense des super-productions américaines : point trop n'en faut. Et pourtant, là c'est frais, original et on se laisse facilement prendre au jeu... enfin, quand je dis original... on ne va pas exagérer non plus, c'est un mélange étrange entre 28 Jours Plus Tard (l'infection), Silent Hill (l'apparition des monstres passé une certaine heure) et Robinson Crusoé (seul au monde). Ouais, ça fait bizarre comme mélange, je sais, et pourtant, ça marche. A aucun moment le film ne se perd dans des trucs inutiles, l'ambiance est pesante, on se demande même si Will Smith ne perdrait pas un peu la boule... bref, film génial en vue et à ne laisser passer sous aucun pretexte.

Bande annonce HD
Bande annonce qualité web :